Calculer les frais de notaire avant l’achat d’un bien immobilier

Au moment d’acheter un bien immobilier, vous serez amené à débourser une somme supérieure au coût d’acquisition de l’immeuble à cause des coûts annexes qui s’appliquent. Les frais de notaire font partie de ces coûts annexes et leur détermination vous permet d’élaborer un budget conséquent avant de poser l’acte d’achat. Comment s’y prendre pour calculer les frais de notaire ?

Tenez compte du type de bien immobilier à acquérir

En tant qu’acquéreur d’un bien immobilier, vous serez amené à supporter dans la plupart des cas, la totalité des frais de notaire. Ils peuvent constituer entre 2 et 8 % du coût d’achat du bien immobilier. Comme vous pouvez l’imaginer, il s’agit d’une somme conséquente que vous ne pouvez pas négliger.

Dans le cadre d’une opération immobilière, le notaire doit percevoir des frais correspondant au type de bien à acheter. On distingue en effet deux types d’immobilier : l’immobilier neuf et l’immobilier ancien. Il faut noter que le type d’immobilier à acheter fait partie des facteurs qui font le plus varier les frais de notaire. Pour acquérir un bien neuf, l’investisseur devra payer une somme correspondant à environ 2 à 3 % du coût d’acquisition du bien. Pour un ancien bien, ce pourcentage passe à 7 ou 8 % du prix d’achat du bien.

Par ailleurs, même si ce facteur compte énormément, les frais de notaire peuvent encore varier en raison d’autres facteurs plus ou moins secondaires. Par exemple, pour le même bien, les frais peuvent différer selon qu’il soit meublé ou non. La situation géographique du bien peut également entrer en ligne de compte pour déterminer les frais de notaire. Pour être à l’abri de toute surprise désagréable, estimez les frais de notaire en considérant simplement la nature du bien (ancien ou neuf ou même terrain à bâtir).

Un autre détail, utilisez pour votre calcul le pourcentage maximal correspondant à la nature du bien immobilier. Sous un autre angle, il est à noter que le pourcentage utilisé pour un terrain non bâti est souvent le même que celui utilisé pour un bien immobilier ancien.

Soyez sûr de votre calcul

Puisque les frais de notaire se déterminent à partir du prix d’achat du bien immobilier, vous pouvez effectuer un calcul par vous-même pour évaluer à combien s’élèveront potentiellement les frais de notaire. Si vous avez besoin d’évaluer cette somme avec un peu plus de précision, vous pouvez vous servir d’outils de simulation. Vous avez pour cela la possibilité de vous rendre à l’adresse internet de la Chambre des notaires de votre ville.

Il est à noter que les frais de notaire peuvent fortement varier dans les faits. Ils peuvent être réduits, mais aussi être augmentés. Pour profiter de frais de notaire réduits, vous pouvez simplement privilégier uniquement les biens neufs. À part cette option, il faut préciser que le coût d’achat du bien intègre la valeur des mobiliers qu’il contient. Ainsi, il faut déterminera la valeur de l’immeuble sans le mobilier, ce qui fera baisser le coût d’acquisition sur lequel le pourcentage sera appliqué. En outre, le notaire contacté peut, s’il le souhaite, vous offrir une ristourne de 10 % sur la somme qu’il doit normalement percevoir.