Comment choisir vos pneus neige ?

Rate this post

Pour des raisons de sécurité routière, tout automobiliste doit acheter les pneus neige à l’approche de l’hiver. Afin de parvenir à une sélection sur mesure de ces pneumatiques de saison, il est crucial de considérer certains critères. Sur ce, comment les choisir vos pneus d’hiver ?

Les normes du pneu neige

L’utilisation de pneu neige n’est pas une obligation en hiver. Bien que ce soit le cas, il vaut mieux les monter pour s’assurer un réel confort de conduite. Comme bon nombre de produits, ces pneus de saison à équiper sur les essieux doivent respecter une norme de sécurité.

À ce propos, vous distinguerez sur le marché deux types de marquages notamment 3PMSF et M+S. Les deux indications couplées constituent un gage de qualité de ce caoutchouc traité. Cependant, il faut faire la part des choses entre les deux normes pour maximiser l’investissement dès l’achat.

Le marquage 3PMSF

Cette appellation d’origine anglaise (3 Peak Mountain Snow Flake) est de plus en plus présente sur les pneumatiques disponibles sur le marché. Il s’illustre également par le pictogramme officiel sous la forme d’une montagne à trois pics qui abrite un flocon de neige. Vous le retrouverez sur les faces latérales du pneu d’hiver. Cette indication certifie que les pneus sont adaptés pour la circulation dans les régions alpines, et pas que, car éprouvés dans des laboratoires de renom.

Le marquage M+S

Aussi tiré de l’anglais, M+S est un symbole qui se lit Mud and Snow. Il faut comprendre par cette terminologie que ces pneus neige peuvent être utilisés quand la chaussée est boueuse et enneigée. C’est pour cela que vous verrez le pictogramme 3PMSF sur certains pneus M+S. Là encore, il faut faire attention, car l’adhérence ne sera pas optimale. Cela impactera directement sur la manœuvre du volant. Toutefois, ce marquage ne sera plus d’actualité d’ici 2024, ce qui est surtout dû au fait qu’il n’est pas spécifique à la période hivernale.

La zone de circulation habituelle

Il ne suffit pas d’équiper son véhicule d’un pneu neige certifié pour espérer une conduite paisible en hiver. Il faudra tenir compte de la zone de circulation habituelle. Par exemple, les régions campagnardes sont plus exposées au verglas sur la chaussée.

Ces pneus pour hiver doivent non seulement limiter le risque de patinage, mais aussi proposer un niveau de freinage important. Les sentiers reculés étant très peu fréquentés, les dépôts de neige sont difficiles à aborder. C’est pour cela que vous devez rechercher les pneus de type ICE ou communément appelés pneus nordiques.

Si vous effectuez au quotidien la navette sur les autoroutes, il faudra peut-être songer à acheter des pneus cloutés. Objet d’une réglementation spéciale, ils ne sont pas acceptés dans toutes les régions. En outre, l’une des restrictions est la limitation de vitesse (90 km/h) et l’une des obligations est la pose d’un macaron indiquant le type de pneumatique d’hiver.

Ne pas choisir les bons pneus vous expose à une surconsommation de carburant sachant que la résistance des pneus neige est importante aux freinages.

Voir aussi : Mandataire voiture : comment choisir le bon ?

Le prix

Le prix est le critère décisif. Cela dit, pour votre sécurité soyez prêt à y mettre le prix. Le pneu neige pris de façon unitaire coûte environ 50 euros (3PMSF) et plus de 80 euros (ICE). Même en déboursant une forte somme, vous pouvez faire une bonne affaire, et ce, en achetant des packs jantes et pneus dès 100 euros.